« Les animaux sensibles comme personnes physiques », par Valéry Giroux

Si rares sont les personnes qui ont douté de son existence au cours de l’histoire, la sensibilité des animaux n’a été que récemment reconnue en droit civil français et québécois. Quelles devraient être les implications juridiques de cette reconnaissance? Depuis la perspective de la philosophie morale, nous examinerons les droits et le statut juridique qui devraient être accordés aux êtres non humains sensibles.

Partager ce contenu :

241 videos linked to the post: