Chaire Normandie pour la paix

Depuis 2016, la Région Normandie a impulsé un forum mondial pour la Paix ; elle veut affirmer par là son ambition d’une action internationale en faveur des valeurs de paix, de liberté, de droits de l’Homme et de démocratie. Cette ambition prend racine dans son histoire et dans son lien à l’histoire du monde. Elle s’inscrit dans le tribut payé par des milliers d’homme en juin 1944 sur ses plages où commença la bataille de Normandie qui allait conduire à la défaite du régime nazi. De jeunes hommes par dizaines de milliers, mais aussi des civils par milliers perdirent la vie dans cette bataille clé de la fin de la Seconde Guerre Mondiale. La reconnaissance et la mémoire imposent aujourd’hui de vigoureuses actions pour la paix. De nombreux autres moments moins dramatiques de l’histoire de la Normandie ont trait à ces valeurs, ils ont souvent contribué au patrimoine culturel international humaniste. Il en est ainsi du droit normand qui irrigue des traditions de droit des deux côtés de l’Atlantique, de la circulation des idées humanistes depuis les débuts de l’imprimerie, du terreau intellectuel qui participa à l’effervescence intellectuelle en Europe au XVIIè et XVIIIe siècles, de la création des premières académies de science ou de Français, ou de l’écriture par l’Abbé de Saint-Pierre d’un des premiers traités de paix perpétuelle et de projet européen au XVIIIème siècle.

La Région entend apporter sa pierre aujourd’hui à cette vaste construction pour la Paix si nécessaire. C’est le sens du Forum mondial Normandie pour la Paix, dont l’édition 2019 a donné lieu au lancement d’un nouvel appel international par quatre Prix Nobel de la Paix. S’appuyant sur la symbolique du 6 juin, ce Forum est un événement annuel de haut niveau et d’envergure internationale.

Dans ce contexte, la Région voulait que le monde universitaire international en coopération avec les universitaires de Normandie puisse participer à cette construction. la proposition a été faite de créer une chaire d’excellence pour la paix, ouverte, souple, académique et innovante, internationale et incluant une forte dimension sociétale.

La Chaire d’excellence pour la Paix

Une Chaire d’excellence est destinée à un chercheur renommé de stature internationale. Elle peut avoir deux modalités : l’une pour un chercheur senior, l’autre pour un chercheur junior. Il a été retenu pour la chaire pour la Paix qu’un chercheur senior, fort d’une forte reconnaissance internationale constituait la meilleure modalité.

Une telle chaire se construit dans la durée, il est attendu qu’elle soit transversale, pluridisciplinaire, qu’elle instaure un programme permanent créatif et renforce le dispositif de recherche régional sur le sujet.

Il est attendu de la personnalité scientifique qu’elle apporte sa vision, partage avec ses interlocuteurs universitaires en Normandie, imagine avec eux et ses réseaux des modalités de constructions de réflexion et de formation de jeunes chercheurs et étudiants, de diffusion de ces réflexions auprès de larges publics .

Une formule innovante : une chaire-dispositif

La chaire pour la Paix a été conçue selon un dispositif innovant : une chaire-dispositif et pas seulement une chaire individuelle. La chaire-dispositif a pour avantage d’offrir un assemblage robuste engageant plusieurs scientifiques, associant des compétences complémentaires et s’affranchissant des risques inhérents à une personne isolée. Une chaire dispositif est constituée du titulaire de la chaire qui conçoit, impulse et pilote l’ensemble, d’un collège de seniors reconnus au niveau international apportant leur contribution ainsi que d’un collège de juniors I, en pleine carrière scientifique. L’ensemble développe des activités de recherche et de formation innovantes et complémentaires avec une intensité et une visibilité qui dépassent évidemment ce qu’une personne seule pourrait accomplir.

Cela suppose un leader très reconnu, capable d’agréger des pairs de haut niveau acceptant de travailler avec lui, une institution porteuse aguerrie dans des dispositifs de recherche d’ampleur et innovant. Ces ingrédients sont réunis dans le cas d’espèce. C’est dans cette logique de chaire dispositif robuste et innovant qu’est bâtie la chaire Pour la Paix CNRS Région Normandie.

Une équipe internationale est donc mise en place sous le leadership de l’avocat philippin Tony Oposa. Ce pionnier du droit des générations futures réunit autour de lui une équipe de chercheurs qui déclinent de manière nouvelle le droit au transgénérationnel.

Le carnet de recherche développera l’actualité scientifique de la Chaire sur les thèmes suivants : villes durables, success stories, justice climatique pour les générations futures, protection juridique des biens communs et sur les indicateurs juridiques de l’effectivité de ce droit des générations futures.

Les lecteurs attendus sont ceux du monde académique, du monde judiciaire mais également des articles à destination du grand public et des médias seront préparés.

Partager ce contenu :

La première universitaire du Pakistan débat sur la résolution de Vanuatu sur la justice climatique
Justice climatique
La résolution du Vanuatu sur la justice climatique recueille une vague de soutien dans le monde entier. La premiè...
Lire la suite
Dialogues Intergénérationnels avec des représentants de peuples autochtones : Margarita Vargas Lopez
Peuples autochtones
28 novembre à 17h Rencontre avec : Margarita Vargas Lopez Femme Kawesqar, Professeur universitaire, ex-constituante Discutante : Leslie CloudResponsable de la ligne peuples autochtones ...
Lire la suite
Parc de la paix de la mer de Chine méridionale : campagne de signature mondiale
CNRS & MRSH
Un avocat philippin spécialisé dans l'environnement mène une pétition mondiale pour faire de la mer de Chine ...
Lire la suite
Atelier Protection de l'environnement en temps de conflit armé - ICEL - UC3M
Justice climatique
C'est avec plaisir que nous vous invitons à participer à l'atelier ICEL - UC3M Atelier "Protection de l'environnement en temps de ...
Lire la suite
Réunion d'experts internationaux des Nations Unies "Processus de vérité, justice transitionnelle et réconciliation"
Peuples autochtones
15-17 novembre 2022, Santiago, ChiliSiège de la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC) Lors de ...
Lire la suite
Générations futures : pourquoi s’en remettre à demain ?
Justice climatique
Dans le cadre du cycle d’échanges pluriannuels Borderline: Les limites en débat dans les champs des sciences et ...
Lire la suite
Retour sur : Colloque International Chaire Normandie pour la Paix Justice, Vérité et Résilience(s)
Justice transitionnelle
23 et le 24 novembre 2018Centre de Conférence du Crédit AgricoleCaen, France Ce colloque, porté par la MRSH, est organisé ...
Lire la suite