Faire la paix avec la nature : une conférence internationale sur la paix, qui s’est tenue au Mohonk Mountain House du 18 au 21 avril.

La semaine intense de programmes à Mohonk a débuté par des discussions préalables à la conférence, du 15 au 17 avril, au cours desquelles les membres du conseil d’administration ont discuté de manière informelle de l’analyse stratégique du PCN, de la recherche et de la planification des futurs événements du PCN, du programme des cours d’été du PCN pour 2022, ainsi que d’autres stratégies de collaboration entre le PCN, l’université de Caen-Normandie, Kent State et l’université pour la paix mandatée par les Nations unies (Costa Rica).

Ont participé aux sessions à Mohonk Mountain House Nicholas Robinson (Elisabeth Haub School of Law at Pace University), Émilie Gaillard (Normandy Chair for Peace), Tony Oposa (avocat, Philippines), Joe Baker (Lenape Center), Hadrien Coumans (Lenape Center), Erin Daly (Delaware Law School at Widener University), Ces Oreña-Drilon (journaliste, Philippines), Louisa Finn (Mohonk Consultations), John Grim (Yale School of the Environment), Elaine (Lan Yin) Hsiao (School of Peace and Conflict Studies, Kent State University), Narinder Kakar (Présentateur permanent auprès des Nations unies de l’Université pour la paix mandatée par les Nations unies – Costa Rica), James May (École de droit du Delaware à l’Université Widener), Richard Ottinger (École de droit Elisabeth Haub à l’Université Pace), William Piermattei (Programme de droit de l’environnement à l’École de droit Carey de l’Université du Maryland), Nicole Ann Ponce (World’s Youth for Climate Justice, Philippines), Mary Evelyn Tucker (Yale School of the Environment), Achinthi Vinthanage (Elisabeth Haub School of Law at Pace University), Daniele Galvão de Sousa Santos (Normandy Chair for Peace), Brad Berg (Mohonk Consultations), Nancy O. Graham (Mohonk Consultations), Martin Irwin (Mohonk Consultations), Cara Lee (Mohonk Consultations), Patty Matteson (Mohonk Consultations), Sandra Smiley (Mohonk Consultations), Smita Narula (Global Center for Environmental Legal Studies at the Elisabeth Haub School of Law at Pace University), Katrina Kuh (virtuellement) et David Forman (virtuellement).

1er jour – Lundi 18 avril

La session du matin a été consacrée à l’objectif et au symbolisme de l’événement, qui s’est déroulé au Mohonk Mountain House (Mohonk Consultations), historiquement connu pour ses conférences de paix, qui ont joué un rôle important dans la création de la Cour permanente d’arbitrage, également connue sous le nom de Tribunal de La Haye. Les participants ont également réfléchi aux actions de transformation pour l’harmonie avec la nature et à l’importance d’introduire la sagesse indigène dans ce processus pour changer la façon de penser en droit. En outre, il a été souligné le changement de paradigmes avec la création de la Chaire normande pour la paix, qui représente une étape importante dans l’histoire de la Normandie, auparavant associée à l’histoire de la guerre, mais qui, avec la création de la NCP, s’oriente vers l’élaboration d’une histoire de paix, entre les générations et pour la planète, incarnée par la devise « Nous aurons la paix sur Terre lorsque nous aurons la paix avec la Terre ». La session a été suivie par des membres du Centre Lenape, Joe Baker et Hadrien Coumans, qui ont honoré les participants par une prière et un chant sacré en respect de la terre ancestrale Lenape, Lenapehoking.

Après la pause déjeuner, les participants ont réfléchi aux réponses à apporter aux crises produites par les pratiques habituelles. Les discussions guidées par le professeur Nicholas Robinson ont porté sur les points suivants les moyens d’améliorer l’éducation académique traditionnelle par des transitions et des transformations dans les programmes éducatifs, et l’engagement des jeunes dans le processus de production de la politique environnementale ; l’importance d’informer les processus de prise de décision pour atteindre les droits des générations futures, redécouvrir comment expérimenter la nature et la sagesse traditionnelle de faire partie de la vie dans la nature ; que nous sommes à l’heure d’une approche plus large, méta-religieuse, qui va au-delà de la religion, visant à sauver une force morale centrée sur l’humanisme séculier, et qu’il est nécessaire de mettre ensemble la vision et l’action ; qu’il y a une idée d’interconnexion derrière la responsabilité humaine sur la nature, imprégnée dans le sens que ce qui affecte l’environnement nous affecte tous ; que nous entrons dans une nouvelle sphère dans laquelle les droits peuvent assurer la dignité des générations futures, un dialogue qui appelle également à la dignité de la nature et que nous pouvons peut-être incorporer des éléments de différentes cultures, comme celle des autochtones ; que toute notre vie est la vie de la nature, et qu’il n’y a pas moyen de penser autrement ; que l’utilisation de l’assemblée générale peut être un moyen d’avancer, d’atteindre des décisions universelles ; qu’il est également nécessaire de réfléchir aux moyens de mieux protéger les défenseurs de l’environnement ; que nous disposons de tous les outils pour résoudre nos problèmes, mais que nous ne les mettons pas en œuvre ; que le mouvement des bonnes histoires peut nous motiver dans cette direction – protéger et respecter l’environnement de manière efficace ; et, enfin, qu’il est important d’impliquer les médias, qui peuvent être un partenaire puissant dans la diffusion des connaissances, avec la réalisation de films, de documentaires, et de créer une chaîne YouTube pour susciter la mobilisation.

La première journée de conférences s’est terminée par une session en soirée consistant en la projection du film « Journey of the Universe », un film documentaire écrit par Brian Thomas Swimme et Mary Evelyn Tucker. Le film nous invite à réfléchir sur l’appartenance de l’homme à une communauté plus large de vie sur la planète, intrinsèquement interdépendante de toutes les autres formes de vie, élargissant notre vision au-delà de la logique anthropocentrique. Après la présentation du film, la discussion guidée par Mary Evelyn Tucker et John Grimm a donné lieu à des réflexions sur le fait que nous sommes l’univers lui-même et pas seulement une partie intégrante de celui-ci. Dans cette fusion de la science et des valeurs, nous nous positionnons comme responsables de la continuation de la vie sur la planète, d’où l’importance de réfléchir à notre responsabilité dans le processus de construction de la paix avec la nature.

Partager ce contenu :

Infos et modalités de soumission étudiants école d'été CNP Septembre 2022
Actualités
La Chaire pour la Paix de Normandie invite officiellement les étudiants à participer à un programme inédit d'école d'été ...
Lire la suite
Colloque franco-brésilien : le devoir de non-régression sur l’environnement au Brésil et le droit des générations futures
Évènements
Il est bien connu que la question climatique a des effets qui ne se limitent pas à la sphère locale, ...
Lire la suite
Le changement climatique et le droit international : La promesse d'un avis consultatif de la Cour internationale de justice
CNRS & MRSH
La Haye Salle Auditorium Cette conférence réunira des juristes internationaux et des praticiens pour discuter du rôle ...
Lire la suite
Le changement climatique et le droit international : La promesse d'un avis consultatif de la Cour internationale de justice
CNRS & MRSH
La Haye Salle Auditorium Cette conférence réunira des juristes internationaux et des praticiens pour discuter du rôle ...
Lire la suite
Le changement climatique et le droit international : La promesse d'un avis consultatif de la Cour internationale de justice
CNRS & MRSH
La Haye Salle Auditorium Cette conférence réunira des juristes internationaux et des praticiens pour discuter du rôle ...
Lire la suite
Colloque franco-brésilien : le devoir de non-régression sur l’environnement au Brésil et le droit des générations futures
Actualités
Il est bien connu que la question climatique a des effets qui ne se limitent pas à la sphère locale, ...
Lire la suite
Panel 1: Combattre la déforestation en Amazonie et la protection du climat planétaire
Actualités
Il est bien connu que la question climatique a des effets qui ne se limitent pas à la sphère locale, ...
Lire la suite
Convention internationale sur la pandémie
Actualités
Un projet de convention internationale sur les pandémies a été élabore fin 2021 à l’initiative du Centre international de droit ...
Lire la suite